Rechercher
  • Home Organiser by Sandra

Quel profil de bordélique êtes-vous ?

Ils aiment fouiller pour trouver quelque chose. Ils doivent traverser des tas de vêtements pour accéder à leur lit. Ils ont des papiers et des livres empilés un peu partout. Le fouillis est leur seconde nature. Ils ont beau souffrir de leur incapacité à ranger, ils ne parviennent pas à dompter le chaos qui règne dans leur antre. Que cache leur désordre ? Qui se cache derrière ces personnes bordéliques ?

Savez vous quel profil de bordéliques vous êtes ?

Tout d’abord, il faut relativiser, il existe plusieurs degrés de bordélique : de la personne qui amasse ses vêtements au pied du lit pendant une semaine à celle qui ne les ramasse jamais et qui ne peut plus accéder à son lit, il y a un pas !

Bref quoi qu’il en soit il est important de savoir à peu près où l’on se situe …pour pouvoir un jour y remédier si le bazar ne devient plus vivable.

Voyons les origines psychologiques possibles qui font que vous êtes bordélique ! Y avez-vous déjà réfléchi ?


1) Je suis rebelle

Etre ordonnée, c'est respecter certaines règles, rentrer dans une norme, la norme bien souvent enseignée par nos parents.

Certains bordéliques revendiquent inconsciemment une envie de « liberté »

Cette rébellion s’oppose à l’éducation qu’ils ont reçue : des parents qu’ils estimaient trop maniaques.

Par opposition, le bordélique va casser ce schéma éducatif qui lui a pesé en laissant traîner ses affaires, dès qu'ils est en âge d'avoir son propre appartement.

2) Je suis libre

Mettre le bazar chez soi est un moyen d’exprimer sa liberté. Les personnes désordonnées sont souvent celles qui ont un métier difficile nécessitant de la discipline. À cause de tout ce stress, elles ont tendance à ne plus se prendre la tête une fois chez elle. Pour Laurence Einfalt (psychologue), le bazar est un moyen de se sentir libre de faire ce qu’on veut sans représailles.

3) Je veux rester une petite fille

Des études psychologiques ont démontré que certaines personnes bordéliques refusaient de grandir.

Une des causes serait le refus de se soumettre à des conventions sociales d’ordre et de propreté qui les ramènent au « Range ta chambre » que leur serinaient leurs parents.

Ce refus inconscient d’une vie d’adulte. Le désordre serait alors « un signe de dépendance infantile, explique la psychologue Maryse Vaillant. De façon diffuse, on s’attend à ce que quelqu’un range derrière soi, gère l’intendance. »



4) Je suis comme ma mère

Le culte de l’accumulation d’objets peut aussi être un héritage familial.

Dans certaines familles, « jeter c’est gaspiller ». Si vous avez entendu et vu vos parents tout garder, stocker « au cas où » pendant toute votre jeunesse, vous avez peut-être intériorisé qu’il est important de garder les choses pour ne pas gaspiller. Une fois adulte sans vous en rendre compte vous appliquez ce que vous avez connu depuis toujours. Au sein des familles, les croyances se transmettent facilement. HaHa c’est donc la faute de vos parents !

5) Je ne sais plus où j’en suis…

Un divorce, un burn out, un décès et hop nous voilà dans la tourmente.

On dit souvent que notre foyer est le reflet de ce qu’il se passe dans notre tête.

Vivre dans un bordel chronique peut-être synonyme de chaos interne et refléter le sentiment d’être perdu, sans trop savoir où l’on est ni où l’on veut aller.

Il suffit parfois de faire de se faire aider (par une home organiser) , faire un peu de rangement pour y voir plus clair, éclaircir ses idées et retrouver son chemin !

6) Je suis perfectionniste

Je rangerai quand mon système de classement sera parfaitement au point, quand j’ aurai acheté de beaux classeurs colorés et des boites à la bonne taille. En attendant, plutôt que de mal faire, et bien…je ne fais rien ! et en plus si jamais je n’arrivais pas à atteindre mon but ? … Alors j’hésite, je réfléchis, j’anticipe, j’imagine, je procrastine…



7) Je suis sentimental

Je suis sentimentale, chaque objet me fait les yeux doux et me rappelle un souvenir. Je n’arrive pas à me résoudre à jeter ces trésors…

Ne pas se séparer des objets, c’est aussi une façon de ne pas couper le cordon avec le passé. Les objets nous rappellent des souvenirs, plus ou moins bons.

Le passé est rassurant car il est connu, prévisible, confortable et familier. Il ne peut pas nous décevoir. Vivre dans le passé est une façon de fuir un avenir angoissant, imprévisible et risqué. Le passé nous enracine, parfois trop. Il nous empêche à aller de l’avant.


8)J’existe !

Autre profil de bordéliques, les écureuils. Ces accumulateurs entassent des objets, souvent pour se prouver quelque chose. « La femme qui croule sous les vêtements sexy et amasse des produits de beauté dans sa salle de bains cherche à s’affirmer qu’elle est toujours jeune et désirable. Ceux dont les bibliothèques débordent de livres, veulent montrer qu’ils sont des intellectuels. »

C’est aussi un signe de pouvoir qui signifie « je suis là ! » Être bordélique, c'est occuper le terrain et empiéter sur le territoire de l'autre. "C'est une façon comme une autre de dire 'j'existe'"

9)J’hésite…

Je rencontre des personnes ayant du mal à prendre des décisions, ce. Elles éprouvent, de fait, une difficulté à se séparer des objets, au nom du lancinant « au cas où… elles repoussent à plus tard le moment de placer certaines choses à certains endroits. Il en résulte, nécessairement, un certain désordre. Elles se disent " J'ai toujours peur d'en avoir besoin dès le moment où elles auront disparu."

Être bordélique est aussi un indicateur du fait qu’une personne est incapable de prendre une décision. Ceux qui ont du mal à faire des choix ne peuvent pas jeter ou trier leurs affaires, car ce serait renoncer à une partie d’eux-mêmes. Donc, ils repoussent le moment de prendre leur décision. Pour Laurence Einfalt, il s’agit d’un cas typique de « la procrastination décisionnelle ». Une personne se dit qu’elle aura toujours besoin d’un objet quelconque. Au final, elle garde toujours tout !


10)Je n’ai pas assez d’énergie pour ça!

Le bazar chez certaines personnes peut être dû à un manque d’énergie, voir une dépression. Elles n’ont ni la force ni la volonté de tout jeter, ce qui entraîne l’accumulation de leurs affaires. Le manque d’énergie va bloquer le passage à l’acte et empirer la situation, dans ce cas-là, il est important de faire appelle à une personne extérieure pour vous aider. Un coach en organisation sera là pour vous accompagner et accomplir les tâches physiquement difficiles (porter, soulever, emmener à la déchèterie, nettoyer et ranger). L’amélioration de votre habitat ne résoudra pas les problèmes psychologiques mais enclenchera un mieux être qui le facilitera.



11) Je suis une maman débordée


En effet, le bazar flagrant s’est peut-être installé avec l’arrivée des enfants, la reprise du boulot et l’augmentation des tâches quotidiennes ! Ce n’est pas vous, c’est peut -être votre organisation générale qui est à revoir… aussi bien du point de vue de l’organisation de la maison que celle du temps… un coach en organisation peut vous accompagner dans cette démarche. Pas de panique non plus , les enfants vont grandir et ce bazar ambiant va pouvoir être dompté !


Bilan maintenant que vous vous comprenez mieux:


Rien de grave à être désordonné, bien sûr !

Je trouve important d’identifier quel profil de bordélique on est pour pouvoir y remédier un jour.

La plupart des personnes avec ce profil le vivent très bien.

Mais lorsque le bazar crée des tensions au sein du couple, de la famille, ou lorsque la vie sociale en est affectée : certains n’osant plus recevoir par honte de leur bazar. Il va falloir prendre des décisions… le déclic doit être personnel

 Pour changer et reprendre le contrôle, l’entourage ne peut rien imposer, explique Laurence Einfalt. Se faire aider par une personne extérieure, comme une amie, une professionnelle de l’organisation (home organiser, coach en rangement) peut être une vraie solution.

Il est important de trouver un but au rangement :

- Mettre en valeur les meubles que vous venez d’acheter,

- Accueillir vos amis sans avoir honte

- Savourer de ne plus vous sentir oppressé chez vous

- Opérer un changement radical

- Être fière de vous car accompagnée ou non, vous êtes capable de ce changement

sandra Fradin coach en rangement, home organiser et spécialiste des grands désencombrements

06 62 64 99 26

homeorganiserbysandra.com


crédits photos @pinterest et blog canalvie et le boudoir de vesper

0 vue

Home Organiser by Sandra 

Coach en rangement - Home Organiser - Experte en désencombrement

  • Pinterest - Gris Cercle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
Lyon et sa région - Roanne et sa région - Possibilité de déplacements