Rechercher
  • Home Organiser by Sandra

Pourquoi j'hésite?

Bonjour à tous,

Aujourd’hui je vais vous expliquer pourquoi faire le tri, c’est mettre fin à une culpabilité inconsciente.

Je vais à nouveau vous parler de tri (mon sujet favori) mais je vais faire un focus sur le problème de l’hésitation. Pourquoi tant d’hésitation face à certains objets ?


Je ne l’utilise jamais , mais je n’arrive pas à m’en défaire, pourtant cet objet ne m’apporte rien….

Pourquoi une telle hésitation ? Qu’est ce qui se joue derrière ?



J’ai expliqué dans plusieurs de mes vidéos (allez voir ma chaine youtube) et dans certains de mes articles (en ligne sur mon blog), que la méthode la plus pertinente à mon avis et celle de Marie Kondo qui consiste à tout vider et à prendre chaque objet en main afin de ressentir si cet objet nous apporte de la joie ou non. C’est cette méthode que j’utilise chez mes clientes.

La réponse est quasi instantanée : OUI ou NON

Il y a plusieurs raisons à un OUI franc :


- On adore cet objet

- On l’utilise tout le temps

- C’est un objet sentimental qui nous rappelle de très bons souvenirs

- Il nous est indispensable même si on l’utilise rarement (tente pour les vacances, confiturière…)

Il y a les « NON » francs , pas de négociations possible avec soit même, ces objets doivent quitter notre vie et c’est tant mieux !

Là où ça se corse c’est lorsque les objets ne nous apportent pas de joie mais nous rendent hésitant.

On sait que cet objet ou ce vêtement, on ne l’utilisera jamais, mais on n’arrive pas à s’en défaire.

Que se passe t’il dans notre petite tête ?

Je vais vous exposer deux raisons que je retrouve très souvent chez mes clientes.


I) Le mauvais achat ou l’achat culpabilisant








C’est vrai que l’on a tous dans notre dressing, une pièce quasiment neuve, achetée assez chère, trop chère, cela arrive souvent avec les chaussures par exemple, que l’on garde même si on ne les mets jamais.

Las raisons de ne pas les utiliser sont variées :

On est mal dedans, c’est pas vraiment notre style, les talons sont beaucoup trop hauts, on a peur des les abîmer bref des tas de raisons qui font que ces chaussures neuves restent dans leur boite !

Alors pourquoi les garder ?

On les garde surtout par ce qu’on se trouve des excuses pour ne pas les donner ou les vendre.

-Les donner nous donne l’impression de faire un cadeau hors de prix , elles nous ont coutées 150 euros, alors on a l’impression de donner 150 euros.

-Les vendre nous donne l’impression de se faire arnaquer. A partir du moment où un article sort du magasin ,il perd environ 70 % de son prix.

Alors pour ne pas avoir l’impression de perdre ces 150 euros, on garde l’objet dans notre placard et quand on le voit on a l’impression d’être riche de 150 euros.

Inconsciemment on associe la valeur d’un objet à l’objet. Mais ceci est une illusion. En vérité, ce n’est pas de l’objet que l’on arrive pas à se défaire mais bien de la culpabilité qui y est associée !



Je m’explique : en achetant cet objet vous vous êtes trompée, il n’a pas eu l’usage escompté, et bien il va falloir accepter cette erreur et déculpabiliser. Il va falloir accepter que l’on peut faire des erreurs, accepter que l’on n’est pas parfaite.

Une fois ce fait accepté, vous pourrez vous départir de cet objet et surtout en tirer toutes les conclusions pour un prochain achat. Réfléchir en amont à vos objectifs d’achat (confort, utilité, beauté, prix…)

II) Les faux objets sentimentaux


Certains objets restent dans nos placards car ils sont les témoins d’évènements, de moments de notre vie passée, pas toujours heureux d’ailleurs.

Je vais vous donner un exemple concret me concernant.

J’ai passé un examen dans le cadre de mon ancien travail, pour cet examen, il fallait rédiger un mémoire professionnel. J’ai donc investi beaucoup de temps, d’énergie et de travail dans ce projet, malheureusement, je l’ai raté, la deuxième fois rebelote, je réécris un nouveau mémoire et craque encore un échec ! Et bien j’ai gardé ces deux mémoires que je n’ai jamais relus, car dès que je les voyais, ils me faisaient remonter d’affreux souvenirs. Et pourtant je les gardais…

Il a fallu que je valide cet examen pour que je jette enfin avec bonheur ces 3 mémoires à la poubelle.



Alors , pour écrire cet article je me suis demandée pourquoi je les avais gardé si longtemps alors que clairement leur vue me renvoyait un sentiment d’être nulle et incapable.

Et bien je pense qu’il y avait cette ambivalence dans mes sentiments, je les gardais pour prouver, montrer, justifier que même si j’avais raté, j’avais fourni un gros travail, qu’au fond je n’étais pas si nulle ! Ils étaient le témoin de mon investissement. Bref je voulais me déculpabiliser de mon échec auprès de qui ? Je n’en sais rien, car tout le monde s’en fichait de ces deux mémoires enfouis au fond d’un tiroir. Avec du recul je regrette de ne pas les avoir « balancés » avant.


Pour résumer, si vous n’arrivez pas à vous défaire de certains objets ,je vous conseillerais de travailler sur le sentiment qu’ils génèrent plutôt que sur l’objet en lui-même.


- La culpabilité (je garde les fringues trop petites car je vais maigrir)

- La frustration

- Le droit à l’erreur

- L’impression de s’être faite avoir par une vendeuse trop habile

- L’attachement au passé (pas toujours positif)


N’oubliez pas qu’avec ces objets ce sont des sentiments négatifs qui sont enfouis dans vos placards… Allez de l’avant et débarrassez vous de tout ceci pour vivre plus légère !

Parole de Home Organiser , promis ça marche !



Sandra Fradin coach en rangement -Home et Office Organiser- Lyon / Roanne

06 62 64 99 26

« Rien ne sert de ranger, il faut d’abord trier »

19 vues

Home Organiser by Sandra 

Coach en rangement - Home Organiser - Experte en désencombrement

  • Pinterest - Gris Cercle
  • Facebook
  • YouTube
  • Instagram
Lyon et sa région - Roanne et sa région - Possibilité de déplacements